Est ce que arrêter de fumer est une affaire de volonté ?

Si arrêter de fumer était une affaire de volonté, tous les fumeurs de la planète auraient déjà arrêté.

Les fumeurs sont des personnes qui ont autant de volonté que n’importe qui.
Et il en faut pour commencer à fumer, il faut être courageux pour dépasser les toux nausées et vertiges des premières cigarettes.

Un acte volontaire repose sur une décision rationnelle pour arriver au but que l’on se fixe.
Dans le cas de l’arrêt du tabac celà se traduit par le comportement suivant: j’ai pris la décision d’arrêter de fumer, je vais essayer de tenir le plus longtemps possible sans fumer dans l’espoir qu’ un beau matin je n’ai ni l’envie ni le besoin de fumer.
Or le moteur de la volonté s’épuise très vite dans le temps et vous fait rechuter.
Le bon moteur pour arrêter de fumer, celui qui est le plus sûr et le plus puissant c’est le désir !
Le désir de se libérer de cet esclavage.

Prenons l’exemple suivant : imaginons que vous voulez perdre quelques kilos car vous vous trouvez trop gros. Vous entamez avec ardeur un régime et très rapidement vous perdez du poids. Arrivé au poids voulu vous essayez de vous en tenir à ce poids et vous utilisez votre volonté quotidiennement pour le faire. Mais très vite cette volonté va
s’épuiser et vous reprenez du poids. Pourquoi ? Parce votre désir que vous aviez de perdre du poids est atteint .
Il faut donc comprendre que le bon désir n’est pas seulement de perdre du poids mais celui d’être mince.

Vos questions
>
arreter de fumerCela a été une telle révélation que j'ai été instantanément libéré de mon addiction arreter de fumer
Anthony Hopkins