La problématique du fumeur

Une méthode pour arrêter de fumer pourquoi ?
Ce qui rend 
les fumeurs si accros  n’est pas tant la cigarette elle même mais le fait de croire qu’elle procure un certain nombre d’avantages comme une sorte de plaisir, une aide pour profiter des bons moments et supporter les mauvais, une aide à la gestion du stress et se détendre, socialiser et peut-être même une aide pour contrôler le poids. Pour cette raison, les fumeurs craignent que même s’ils réussissent à arrêter, ils seront malheureux et se sentiront privés pour le restant de leur vie.

De la même façon qu’ils ont peur d’arrêter, ils ont peur de continuer et de connaître des problèmes de santé, de se sentir déprimé, de subir les conséquences financières de leur tabagie, de mettre à mal leur confiance en eux. Toujours à la recherche d’une méthode pour arrêter, ils continuent à fumer.

Et malgré l’énorme travail mental pour refouler ces peurs, elles restent bien présentes et surgissent dans leurs vies quotidiennes.

Le fumeur (ou vapoteur) entretient donc une contradiction permanente à propos de ce qu’il pense de la cigarette et de ce qu’elle lui amène. En psychologie, cet état s’appelle «  un état de dissonance cognitive ». D’un coté, il aimerait bien arrêter de fumer et de l’autre il aimerait bien continuer
Cet état de dissonance fait qu’il n’arrive plus à imaginer sa vie sans fumer. Fumer est devenue pour lui une nécessité vitale, exactement  comme le boire et le manger. Arrêter de fumer est donc vécue comme une menace de mort. De là l’anxiété et la peur d’arrêter.

arreter-de-fumer
arrêter-de-fumer

Au cœur de la méthode… le fumeur

La  méthode Allen Carr s’occupe plus du fumeur que de sa tabagie.
Elle répond de façon rapide, agréable et efficace à solutionner les obstacles du fumeur pour arrêter de fumer. Et ceci quels que soient la quantité et la fréquence de sa consommation de tabac. Elle ne présente aucune contre indication médicale puisqu’elle n’utilise aucun substitut nicotinique ni aucun médicament. 

C’est une méthode comportementale et cognitive basée sur l’expérience de milliers de fumeurs. Elle consiste à démonter les paradoxes et les illusions que le fumeur entretient à propos de la cigarette – cigarette plaisir, cigarette anti stress, cigarette contre l’ennui, cigarette relaxation – et le libère des peurs, des doutes et pensées contradictoires qui le bloquent dans sa démarche d’arrêt. 

Le but de la méthode n’est pas seulement de s’enlever la cigarette de la bouche mais aussi celle qui est dans la tête.

Très positive, la méthode n’accable pas le fumeur en lui rappelant les dangers du tabac mais l’amène à comprendre le véritable fonctionnement de sa dépendance et comment arrêter sans effort et surtout sans faire appel à sa volonté. C’est une approche psychologique et comportementale qui permet de se libérer du tabac en suivant quelques instructions simples.

La peur de manquer ou la peur de ne pas y arriver ne sont plus des obstacles. La méthode Allen Carr l’amène à retrouver son état “naturel” de non-fumeur. Arrêter de fumer devient une évidence. Plutôt que de regretter de ne plus « pouvoir » fumer, le fumeur devient heureux de plus « devoir » fumer.  Les fumeurs pensent qu’arrêter de fumer, c’est un combat qui commence. En réalité, c’est la fin de la bataille.

>
arreter de fumerCela a été une telle révélation que j'ai été instantanément libéré de mon addiction arreter de fumer
Anthony Hopkins