page n°2388
Grossesse et tabac ?

Oui, les méfaits du tabac au moment de la maternité sont réels. Et c’est souvent difficile justement pour les mamans d’arrêter de fumer à ce moment là.


Soit la grossesse est un éléments déclencheur et donc la motivation est un moteur puissant et il faut en profiter, soit les questionnements sur son devenir avec un enfant renforce le stress et donc l’envie de fumer.

Dans tout les cas la grossesse et le tabac sont à éviter.
Nous comprenons la situation et pouvons vous aider à en finir avec le tabac, comptez sur nous.

page n°1887
Quoi prendre pour arrêter de fumer ?

Pour arrêter de fumer il n’y a rien à prendre.

Oui, rien sinon du « bon sens » et comprendre le fonctionnement de l’addiction à la nicotine.
Le piège du tabac revêt deux facettes : la dépendance physique à la nicotine et la dépendance psychologique issue de cette dépendance physique

page n°1881
Quel médicament pour arrêter de fumer ?

Peut-on utiliser un médicament pour arrêter de fumer ?

Il existe des médicaments sur le marché qui pourraient nous faire croire au remède « miracle » d’arrêter de fumer !
Avec la promesse : du jour au lendemain sans rien ressentir ni ne plus penser du jour au lendemain à la cigarette.

On efface pas avec des médicaments toutes les associations que vous avez créées dans votre vie quotidienne.

Une mémoire tabagique s’est installée au fil des années de la vie tabagique et ne diminue et disparaît qu’en un certain temps. Heureusement ce temps est court quand on s’y prend bien.

page n°1875
Qui arrête de fumer ?

Suis-je capable d’arrêter de fumer ?

Tous les fumeurs peuvent arrêter de fumer.

Les « petits » fumeurs, c’est à dire ceux qui ne fument que quelques cigarettes par jour et les « grands fumeurs »  qui fument plus d’un paquet par jour.

La quantité de cigarettes fumées n’est en rien un facteur déterminant à la réussite ou l’échec à l’arrêt du tabac

page n°1870
Comment arrêter de fumer

La réussite et le fait de ne plus jamais reprendre dépend de

« comment vous allez arrêter de fumer »

Le meilleur moyen pour en finir avec l’addiction au tabac est d’employer une méthode qui prend en compte de la dépendance psychologique que le fumeur entretient par rapport à la cigarette.

page n°1862
Que faire pour arrêter de fumer?

Arrêter de fumer, comment faire ?

Comme le principal problème pour arrêter de fumer est d’ordre psychologique, il faut bien sûr employer une méthode qui tient compte de cette dépendance psychologique.

Car il ne s’agit pas seulement de s’enlever la cigarette de la bouche mais celle qu’on a dans la  tête.

page n°1852
Pourquoi arrêter de fumer?

Arrêter de fumer, mais pourquoi ?

A l’évidence pour des raisons de santé  et de bien être.

Mais pas seulement.

Les bénéfices de l’arrêt du tabac sont aussi d’ordre psychologique : vous vous débarrassez  des peurs que vous avez de fumer, vous mettez fin au sentiment de culpabilité et retrouvez de la confiance et de l’estime de vous mêmes

pourquoi arrêter de fumer ?
page n°1408
Prendre du poids en arrêtant de fumer ?

En arrêtant de fumer on va toujours mieux !

« Arrêter de fumer sans prendre de poids »

Les fumeurs s’attendent généralement à prendre du poids lorsqu’ils arrêtent de fumer. Alors qu’il est possible d’arrêter de fumer sans grossir.

Certains, effectivement, prennent quelques kilos.
D’autres pas et certain(es) perdent du poids. Comme quoi il n’y a pas de fatalité !

L’arrêt de l’apport en nicotine dans le corps n’explique pas à lui seul une éventuelle prise de poids.
Les risques de compensation sont en grande partie dus aux aspects psychologiques de cette dépendance et donc prendre du poids en arrêtant de fumer reste possible.
Et les traiter diminue considérablement ces risques de compensation.

Prendre du poids en arrêtant de fumer
En arrêtant de fumer on va toujours mieux !
Et arrêter de fumer sans grossir c’est possible.

Prendre du poids en arrêtant de fumer ?

page n°1406
Vais-je être stressé(e) après avoir arrêté de fumer ?

Arrêté de fumer sans stresser ?

On est moins stressé quand on ne fume pas !

La tension artérielle diminue, le rythme cardiaque aussi et l’on respire mieux.
Beaucoup de fumeurs qui arrêtent de fumer considèrent qu’ils sont beaucoup plus détendus qu’avant.

La notion de stress chez certains est liée encore une fois aux aspects psychologiques de cette dépendance.

Arrêté de fumer sans stresser ?
Arrêté de fumer sans stresser ?
page n°1403
Cette méthode s’adresse-t-elle à tous les fumeurs ?

Cette méthode s’adresse-t-elle à tous les fumeurs ?

La méthode Allen Carr s’adresse à tous les fumeurs quoi que vous fumiez – cigare, pipe ou cigarette – et peu importe la quantité et le temps pendant lesquels vous avez fumé.

Il n’y a pas de corrélation entre tous ces paramètres et le succès pour arrêter.

La méthode Allen Carr s’adresse à tous les fumeurs
page n°1401
Je ne crois pas que ce soit le bon moment pour arrêter de fumer.

Le moment idéal pour arrêter de fumer?

Nombreux sont les fumeurs qui ont cette croyance quasi mystique qu’un jour arrivera le bon moment pour arrêter de fumer.

Soyons simples et pragmatiques : le seul bon moment pour arrêter de fumer est le jour où vous le faites.
Point final.

Le « demain, j’arrête » dure souvent trop longtemps pour un grand nombre de fumeurs qui doivent affronter d’autres problèmes bien plus effrayants que sont les conséquences du tabac sur leur santé.

Le « demain, j’arrête » dure souvent trop longtemps
page n°1399
Vais-je souffrir du manque en arrêtant la cigarette ?

Vais-je souffrir du manque en arrêtant la cigarette ?

C’est ce que pense la majorité des fumeurs et pourtant le manque physique de nicotine est si léger qu’il ne réveille même pas la nuit !
Les fumeurs sont d’ailleurs capables de rester de très longs moments sans fumer sans souffrir de quoique ce soit.

Ce que ressent le fumeur n’a rien à voir avec un problème physique.
Nous expliquons dans nos séances ce que sont les symptômes physiologiques de l’arrêt et comment gérer les pulsions à fumer.

Ce que ressent le fumeur n’a rien à voir avec un problème physique.
page n°1397
Parlez moi des résultats de la méthode Allen Carr ?

La méthode Allen Carr ?

Les résultats que nous donnons sont issus des centaines de programmes que nous faisons dans les entreprises.
Sous le contrôle de la médecine du travail, nous constatons que 2 fumeurs sur 3 arrêtent de fumer.
C’est un taux de réussite plutôt formidable quand on pense que les traitements nicotiniques n’obtiennent que 10% de réussite.

Le taux de recommandation de la méthode est de 95%.
Preuve que même ceux qui ne réussissent pas immédiatement pensent que c’est la bonne méthode pour arrêter de fumer.

la bonne méthode pour arrêter de fumer
page n°1395
En vérité, j’en retire quoi d’arrêter de fumer, à part pour la santé ?

En vérité, j’en retire quoi d’arrêter de fumer, à part pour la santé ?

En arrêtant de fumer vous retrouvez d’innombrables bénéfices pour votre santé, pour votre portefeuille aussi mais surtout un bénéfice psychologique extraordinaire de ne plus vous sentir dépendant de cette drogue ;

en un mot
de retrouver de l’estime et de la confiance en vous.
Nous disons chez Allen Carr qu’arrêter de fumer, c’est s’aimer à nouveau.

arrêter de fumer, c’est s’aimer à nouveau.
page n°1392
Pourquoi les infos négatives sur le tabac restent sans effet ?

Pourquoi les infos négatives sur le tabac restent sans effet ?

Les informations sur les conséquences du tabac peuvent inciter à arrêter de fumer mais n’aident pas à le faire.

Plus vous faites peur à un fumeur, plus vous mettez de pression pour qu’il arrête, plus le fumeur fume.
C’est une des caractéristiques de la psychologie du fumeur.

Il faut savoir aussi que fumer impacte la santé de son entourage, au travail, dans les lieux publics. 50% des fumeurs qui fument plus de 15 cigarettes par jour meurent d’une maladie liée au tabac , dans leurs entourages des milliers de fumeurs passifs subiront aussi un problème sur leurs santés.

les infos négatives sur le tabac restent sans effet
page n°1358
Est ce que fumer, ce n’est pas juste une mauvaise habitude ?

FUMER : JUSTE UNE MAUVAISE HABITUDE ?

Si fumer était une habitude vous n’auriez aucun problème pour prendre la décision d’arrêter de fumer et de le faire. Si je vous disais que votre pull a une chance sur deux
pour vous donner un cancer de la peau vous n’auriez sans doute aucun problème pour le jeter à la poubelle même si vous le trouvez très beau.

Non, fumer n’est pas une habitude, c’est une toxicomanie, l’addiction à une drogue.

Non, fumer n’est pas une habitude, c’est une toxicomanie
page n°1355
Est ce que arrêter de fumer est une affaire de volonté ?

Est ce que arrêter de fumer est une affaire de volonté ?

Si arrêter de fumer était une affaire de volonté, tous les fumeurs de la planète auraient déjà arrêté.

Les fumeurs sont des personnes qui ont autant de volonté que n’importe qui.
Et il en faut pour commencer à fumer, il faut être courageux pour dépasser les toux nausées et vertiges des premières cigarettes.

Un acte volontaire repose sur une décision rationnelle pour arriver au but que l’on se fixe.
Dans le cas de l’arrêt du tabac celà se traduit par le comportement suivant: j’ai pris la décision d’arrêter de fumer, je vais essayer de tenir le plus longtemps possible sans fumer dans l’espoir qu’ un beau matin je n’ai ni l’envie ni le besoin de fumer.
Or le moteur de la volonté s’épuise très vite dans le temps et vous fait rechuter.
Le bon moteur pour arrêter de fumer, celui qui est le plus sûr et le plus puissant c’est le désir !
Le désir de se libérer de cet esclavage.

Prenons l’exemple suivant : imaginons que vous voulez perdre quelques kilos car vous vous trouvez trop gros. Vous entamez avec ardeur un régime et très rapidement vous perdez du poids. Arrivé au poids voulu vous essayez de vous en tenir à ce poids et vous utilisez votre volonté quotidiennement pour le faire. Mais très vite cette volonté va
s’épuiser et vous reprenez du poids. Pourquoi ? Parce votre désir que vous aviez de perdre du poids est atteint .
Il faut donc comprendre que le bon désir n’est pas seulement de perdre du poids mais celui d’être mince.

Les fumeurs sont des personnes qui ont autant de volonté que n’importe qui.

Voir les témoignages de ceux qui ont suivi la méthode pour arrêter de fumer

page n°1341
Pourquoi votre méthode marcherait alors que j’ai tout essayé et que je rechute toujours ?

J’ai tout essayé et que je rechute toujours face au tabac ?

Toutes les méthodes que vous avez pu employer pour arrêter de fumer ne font pas de vous des non-fumeurs mais des fumeurs abstinents, c’est à dire des fumeurs qui ne fument pas avec le risque d’une rechute face au tabac.

Expliquons nous :
tant que vous gardez l’idée que vous faites le sacrifice de quelque chose en arrêtant de fumer vous restez dépendant psychologiquement de la cigarette.
Et invariablement vous rechutez.
En réalité le problème n’est pas d’arrêter de fumer mais de ne pas reprendre.

Ce qui veut dire qu’ il ne s’agit pas seulement s’enlever la cigarette de la bouche mais celle que qu’on a dans la tête.

page n°1329
Pourquoi un substitutif à la nicotine et les médicaments ça ne marche pas ?

Pourquoi un substitutif à la nicotine et les médicaments ça ne marche pas ?

Tout simplement parce qu’un substitutif à la nicotine ou un médicament contre le tabac quel qu’il soit n’a jamais changé un comportement et encore moins les croyances que vous entretenez sur telle ou telle chose.

Alors pourquoi les substituts et les médicaments ne marchent pas ?

Votre comportement est lié à ce que vous pensez ou ressentez.
C’est bien la dépendance psychologique au tabac qu’il faut avant tout traiter.
La quincaillerie nicotinique sous toutes ses formes ou autres médicaments (champix , zyban) ne s’adressent qu’à une partie du problème à savoir la dépendance physique.
Et encore bien mal puisque 90% des utilisateurs de ces produits rechutent.

En réalité la dépendance physique existe bien sûr mais elle est très faible. Pour preuve le manque de nicotine ne vous réveille même pas la nuit. Nous vous apprendrons en séance comment gérer les pulsions nicotiniques.

Pour arrêter de fumer les substituts
et les médicaments ca ne marche pas.

attention aux risques, notamment pour les non-fumeurs avec tout substitutif à la nicotine.

page n°1324
Pourquoi je n’arrive pas à arrêter de fumer

Pourquoi je n’arrive pas à arrêter de fumer, alors que je veux le faire ?

Vous voulez arriver à arrêter de fumer et dans le même temps vous aimeriez bien continuer. Conclusion : intérieurement vous vous dites  « pourquoi, je n’arrive pas à arrêter de fumer ? ».

Vous vivez deux désirs contradictoires : d’un coté vous aimeriez bien arrêter de fumer à cause des conséquences du tabac sur votre santé, psychologiquement ou financièrement, de l’autre vous aimeriez bien continuer parce que vous avez l’impression que vous aimez fumer.

Pour ne plus fumer sereinement, il faut en finir avec cette contradiction : je veux arrêter/je veux continuer
Pour y arriver il faut comprendre le fonctionnement de ce conflit intérieur.

arrêter de fumer